jeudi 7 août 2008

Du gros gros surf

Bruce Iron (HAW) Champions du Rip Curl Pro Search 2008

C'est avec une immense emotion que je vous livre les premieres lignes d'un week end de malade, a Uluwatu, sud de Bali - Indonesie.

Je me suis deplace dans la peninsule du sud de l'ile. Le cadre est magnifique. Eau turquoise surplombe de falaises recouvertes de vegetation tropicale avec aux pieds des plages d'un sable jaune faisant contraste avec l'ocean ride par un swell de ouf.

Si je compte bien, c'est un peu plus de 7 spots de surf repartis sur qq kilometres entre Uluwatu et Dreamland (nom assez evocateur pour ne pas prendre la peine de decrire les environs). Bref, je commence a vadrouiller sur des spots de classe internationale, j'ai jamais vu ca, des vagues en permanence ou presque, c'est rare que ce soit plat partout, en tout cas en cette saison, des creux de 3 a 5 metres a Uluwatu, une deferlante a te couper le souffle. Les surfeurs se tapent des tubes de 5 secondes (c'est enorme), et glisse sur 300 metres de long sur la meme vague. Je vais avoir du mal a surfer en Bretagne apres tout ca...

Hormis les locaux, deja tres bon sur leurs spots, il y a surtout des australiens et qq europeens a s'aventurer sur ces vagues de pro. Mais ce week-end, j'ai eu la chance d'assister au Rip Curl Pro Search 2008. C'est une epreuve du WCT (Championnat pro internationnal de surf, se deroulant dans les pays surfable dont la France dans les Landes. L'interet de cette competition c'est que les organisateurs ne devoilent qu'au dernier moment la location exacte de la competition, en ne citant que vaguement dans quel region du globe cela va se passer. ("Somewhere in Indonesia", c'est large !)



Le deroulement de la competition se passe en challenge de 2 (3 pendant les qualifs) pendant un temps limite (20min a 30min). Comme le patin a glace ou la gymnastique, il y a un jury qui note la performance des surfeurs. Le jury attribut une note sur 10 par vague et totalise a la fin les deux meilleurs scores pour donner une note finale sur 20. Le meilleur score de la competition a ete attribue a Kelly Slater (USA) avec une note parfaite de 10/10 sur une vague de qualif, et a Fredrick Patacchia (Hawaii) avec un 19.5/20. Ha oui, en surf on distingue les hawaiens des americains, malgres que ce soit le meme pays, sans doute pour distinguer le pays de l'origine du surf. Respect.

Je suis arrive sur le spot de Padang Padang en premier, la competition ne se deroulait pas sur ce spot la, c'etait le spot des qualifs, mais quand meme, quel charme ! Cependant un intru est venu jouer les troubles faits, un bateau echoue qui fut pendant les phases primaires de la competition, en plein millieu du take off ! (moment ou le surfer part sur la vague)


A priori il n'est pas la par le simple fait du hasard. Malgres l'effort de Rip Curl pendant la competition pour le deloger, j'ai l'impression que ce bateau va rester la pour un bon moment...
Article : 23/07/2008
Echouage crapuleux à Padang Padang

Direction Uluwatu. Vu le monde je ne peux pas me tromper, c'est bien la que la competition se deroule. Je me fauffile pour trouver une bonne place assise. Coup de bol, Kelly Slater demarre son "Heat" face au portuguais Tiago Pires. D'entrer de jeu les deux surfers se livre une belle bataille, que le portugais remporte avec un score de 17.57 contre 16.33 pour l'americain. Le spectacle est spendide, des vagues de toute beaute, elle creuse et deroule sur plusieurs centaines de metres. Le week end s'annonce formidable.



Tube de Kelly Slater



40 minutes plus tard, le heat du francais Michael Picon face a l'americain CJ Hobgood, champion du monde 2001. Le frenchi ne se laisse pas influencer, malgres le bon depart de l'americain. Il prendra au final seulement 3 vagues, mais dont les deux meilleurs scores suffise a recaler CJ. Un des commentataires de l'epreuve mets en plus le feu aux poudres, en parlant a la fois francais et anglais. Les surfeurs sont en effet avertis de leurs scores en temps reel et des priorites sur les vagues dans leurs langues. On a jamais vu deux francais (avec Jeremy Flores) dans une epreuve de WCT (les 44 meilleurs au monde).


Le lendemain je me pointe un peu tard, mais j'arrive pour le debut des quarts de finale. Malheureusement il n'y a plus de francais a ce stade de la competition. L'apres midi le spot se decale vers la droite du site, et c'est maree basse. Les vagues sont moins impressionantes, mais elles deroulent d'une maniere originale, pas tout a fait rectiligne et sur une grande longeur.

Bref les pros s'affrontent et s'eliminent un a un. C'est Bruce Irons qui l'emporte sur un final memorable, fasse a son compatriote Hawaiien Fredrick Patacchia, 17.66 a 11.16 points. Voici le finish d'un week end que je n'oublierai pas. (Bruce en Jaune, Fredrick en Rouge)



Fredrick Patacchia puis Bruce Irons pour le titre


Yann.V

Libellés :

5 commentaires:

À 6 août 2008 à 17:25 , Anonymous Anonyme a dit...

je termine mon repassage,on fait échange de planche? MAM

 
À 11 août 2008 à 17:16 , Anonymous marioune a dit...

ça a l'air facile, quand les pros s'y mettent...

 
À 12 août 2008 à 04:56 , Blogger Yann a dit...

attend de voir mes progres, que les Kelly Slater et autre Mr Irons se tiennent pres.

El manouche du swell arrive.

Jvais inventer un sport. C'est du surf pareil mais au lieu de faire le mariolle, le but est de partir en equipe et de faire arriver le plus loin possible sur une meme vague le plus de competiteur de sa team, ca devriendrai bien plus le fun !

 
À 12 août 2008 à 06:09 , Blogger Hervé a dit...

c'est ce qui s'appelle le relai surf en 4 * 200 metres.
je ferai le dernier relai, moi, celui pres du bord!

c'est qu'on se croute facilement avec ces conneries.

 
À 12 août 2008 à 20:24 , Anonymous Anonyme a dit...

ici aussi nous avons de la bétadine
bon , pas pour surfer mais pour opérer!
je t'en met de coté! mam

 

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil