lundi 9 juillet 2007

Equipement - Vêtement

Au début, je pensais partir équipé à la "roots", c'est à dire partir avec des vieilles sapes. Mais la curiosité m'a poussé à me renseigner tout de même sur ce qu'il se faisait comme vêtements dits "techniques"... C'est ainsi que je me suis rapidement auto-convaincu qu'il fallait investir pour notre plus grand bien. Il nous faut des vêtements respirants pour les pays chauds... Par ailleurs, même si nous ne partons pas dans des pays froids, l'altitude au Pérou et en Equateur nous à quand même amené à effectuer quelques recherches supplémentaires. Bref il me semble pouvoir dire que j'avais tout faux!
En effet, tout l’enjeu de notre équipement vestimentaire est de pouvoir réguler la température de notre corps : le refroidir pendant l’effort, le réchauffer lorsque nous serons au repos. c'est ainsi que j'ai découvert que le coton est à interdire car il a la propriété de retenir l'humidité et freine l'effet d'évacuation malgré ses qualités naturelles.

La première couche : transfert
Ce sont les sous vêtements ou T-shirt ou polo portés directement sur la peau. la première couche gère l'évacuation de la transpiration grâce à la conception des fibres synthétiques qui la composent et à leurs propriétés de transfert pour maintenir la peau au sec. Selon les différents degrés d'élasticité, elle procure également de la chaleur.
On a donc opté pour des sous-vêtements en synthétiques de type polyester ou polypropène.

La couche intermédiaire : isolation
Située entre la chaleur corporelle (dont elle assure la conservation) et le froid extérieur (ou la troisième couche), elle apporte de la chaleur et conduit l'humidité vers l'extérieur.
les vêtements en polaire (type Polartec) remplacent agréablement les vêtements en laine, lourds, volumineux et difficiles à faire sécher. La polaire classique chaude et confortable a révolutionné le monde de la randonnée. Aujourd’hui des polaires « nouvelle génération » sont apparues, les fameuses soft shell qui allient les qualités thermiques du molleton à un effet coupe-vent. C'est décidé j'emmene ma deuxième couche que l'on m'avait offert pour la montagne.

La couche extérieure : protection
Elle doit être imperméable, coupe-vent, respirante… et solide notamment au point de frottement avec le sac à dos. Le Gore-Tex domine ce marché : imperméabilité , la respirabilité (évacuation de la transpiration), effet coupe-vent, étanchéité ( coutures recouvertes de bandes thermosoudées pour une étanchéité totale du vêtement). La messe est dite. Le complément du Gore-Tex, ce sont les vêtements dits "Wind Stopper" : membrane spéciale qui assure un effet coupe-vent et une respirabilité.
Cette couche bien que très importante à moins d'intérêt pour nous puisqu'on va essentiellement parcourir des pays chauds.

Les pantalons et les short
On a ici choisi des textiles techniques légers et respirant. Les pantalons transformables en short nous seront très pratiques.

Des chaussettes techniques : qui l'eut cru ?
Rien ne sert d’avoir une chaussure technique et confortable, si on enfile des chaussettes de mauvaise qualité! Les chaussettes véritablement adaptées à la randonnée sont aujourd’hui un concentré de technologies. Elles sont à la fois une protection contre le froid, mais aussi contre tous les points de friction, d’échauffement dans notre chaussure. La respirabilité de la chaussette est également essentielle, car les pieds mouillés sont propices à la formation d’ampoules.

http://www.andaska.com/
http://www.au-vieux-campeur.fr/gp/
http://www.rywan.com/

Libellés : , ,

7 commentaires:

À 10 juillet 2007 à 12:10 , Blogger Yann a dit...

Question, c'est bien beau l'imperméabilité et la respirabilité, mais techniquement est-ce vraiment faisable ? Peux t'on d'un coté retenir l'humidité en entrée, et de l'autre la faire évacuer en sortie. Les vêtements sont il fabriqués avec des mini clapets anti-retour ?

 
À 10 juillet 2007 à 13:49 , Blogger Hervé a dit...

Elémentaire mon cher Watson !

Les produits GORE-TEX® sont-ils vraiment imperméables? Oui, les pores de la membrane GORE-TEX®.sont environ 20 000 fois plus petits qu'une goutte d'eau ce qui signifie que l'humidité ne peut pas s'infiltrer dans la membrane.

Les produits GORE-TEX® sont-ils si respirants? Oui, les pores de la membrane GORE-TEX® sont 700 fois PLUS GROS qu'une molécule de vapeur d'eau, la vapeur d'eau dont est faite la transpiration n'a donc aucun mal à traverser le tissu.

Donc les gouttes d’eau ne rentrent pas mais les molécules d’eau peuvent quant-à elles sortir.

 
À 22 août 2007 à 23:12 , Anonymous Anonyme a dit...

Alors là Hervé en pro de la physique, on croirait réver ...

Another Yann

 
À 18 septembre 2007 à 13:01 , Anonymous raf a dit...

Excellente idée ce blog si vous arrivez à l'updater régulièrement !!

Bon trip à tous les deux !!

Raf

 
À 19 septembre 2007 à 21:47 , Anonymous Marie a dit...

je vois qu'il y a des personnes qui ont passé des heures au vieux campeur!!!!

 
À 22 septembre 2007 à 11:38 , Anonymous Nini a dit...

Question technique, vous êtes calés. On croirait lire Fred et Jamy. Ce qui me pousse à dire en avant première: à partir du 7 octobre 2008 l'émission "C'est pas sorcier" sera présenté par Hervé et Yann

 
À 12 octobre 2007 à 10:44 , Anonymous Patricia LH a dit...

Et bien bravo .. Tout a été étudié au mieux pour que ce soit confortable , efficace et pratique ..

 

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil